samedi 18 juin 2016

Violences policières : “L’objectif n’est plus de repousser un groupe, mais de blesser des individus”



Depuis le début des mobilisations contre la “loi travail”, la répression contre les manifestants s’accentue, et les blessés se multiplient. Pour Pierre Douillard-Lefevre, auteur de L’Arme à l’œil, ces violences sont le fruit d’une “militarisation de la police”. Entretien par Mathieu Dejean.

vendredi 17 juin 2016

Le code du travail n'est pas obèse



Le code du travail réécrit entièrement entre 2004 et 2008 allégé de 10%, il fait 675 pages de lois et non pas 3990 pages car il y a 3300 pages de commentaires.

Il n'est pas "obèse", c'est l'édition Dalloz, Sagan amendée par Proust.

Autrement c'est du mensonge, de la manipulation, la droite l'a déjà passé à l'acide, supprimant 500 lois tout en divisant les 1150 lois en 3850 ... supprimant un livre sur neuf, enlevant 1,5 millions de signes !

C'est le plus petit des codes et seulement 10 lois servent aux prud'hommes.

Derrière les attaques mensongères, ignares, contre l'obésité du code, il n'y a que de mauvaises intentions et de mauvais coups.

jeudi 16 juin 2016

Le tour de passe-passe de Hollande pour maquiller la dette



Par Mathieu Lehot

Pour contenir la dette publique avant la présidentielle, l'exécutif a recours à un stratagème fructueux à court terme, mais très coûteux à long terme.

Le syndicat Alliance s'interroge sur les consignes de non-intervention reçues face aux casseurs. Et accuse le gouvernement de vouloir décrédibiliser les mouvements sociaux.

Par P.A. 05/05/2016

La charge est inattendue. Sur France Info, le secrétaire général du syndicat policier majoritaire Alliance, Jean-Claude Delage, s'est interrogé sur les consignes reçues par les policiers pendant les manifestations. Il s'interroge notamment sur la passivité imposée aux forces de l'ordre lorsque des casseurs sont en action.

mercredi 15 juin 2016

Ouisa Kies : « Il ne s’agit pas de monstres, mais d’individus en rupture »



ENTRETIEN RÉALISÉ PAR PIERRE DUQUESNE

Entretien. Sociologue à l’EHESS et spécialiste de la radicalisation, Ouisa Kies déplore l’absence de politique de prévention de l’État sur le long terme.

Communiqué de la CGT

Réaction de la CGT aux propos inacceptables du Premier Ministre Manuel Valls

Le Premier Ministre vient d’accuser la CGT d’être responsable des violences intervenues en marge de la manifestation nationale du 14 juin, à Paris, contre le projet de loi travail.

La CGT tient à rappeler au Premier Ministre que cette mobilisation, comme les précédentes, n’a pas été organisée par la CGT mais par 7 organisations syndicales de salariés et de jeunesse qui, depuis 4 mois, dans l’unité, demandent le retrait de ce texte régressif.

Quelle est la réalité des faits ? C’est en marge du cortège de cette manifestation, déposée par les organisations et validée par la Préfecture de police de Paris, que des bandes de casseurs se sont à nouveau livrées à des exactions que la CGT a d’ailleurs condamnées officiellement, une fois de plus, dans son communiqué national.

Le Premier Ministre ne peut ignorer qu’il incombe aux pouvoirs publics, dont il a la première responsabilité, d’assurer la sécurité et le maintien de l’ordre.

La CGT souligne le sang-froid et la maîtrise des militants de son service d’ordre qui, sans faillir, ont pris les dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité des participants à cette manifestation massive.

En conscience et prenant en compte les informations données par les services de la Préfecture, les organisations syndicales ont fait le choix de ne pas aller jusqu’au bout du parcours prévu, malgré la frustration légitime des participants, pour ne pas les exposer davantage à la violence et aux incidents générés par des éléments extérieurs. Face à cette contrainte, une fois encore, l’ensemble des services d’ordre des organisations ont su créer et mettre en oeuvre les conditions pour que les participants, venus de toute la France, puissent rejoindre leurs moyens de transport.

La CGT tient à rappeler au Premier Ministre que, comme il n’est pas de la responsabilité des supporters d’assurer la sécurité dans et autour des stades de l’euro de football, de la même façon il n’est pas de la responsabilité des manifestants d’assurer la sécurité dans et autour d’une manifestation autorisée par la Préfecture de police.

Menacer d’interdire les manifestations est le signe d’un gouvernement aux abois.

Plutôt que de faire l’inventaire tendancieux d’éléments à charge contre la CGT, Manuel Valls ferait bien mieux d’entendre la majorité des salariés, des jeunes et plus largement des citoyens qui rejettent ce projet de dumping social et de destruction de notre modèle de société.

Montreuil, le 15 juin 2016

lundi 13 juin 2016

Khomri dynamitée par le syndicat des cadres CFE-CGC



Par Laurence Dequay

A deux jours d’une manifestation décisive, François Hommeril, le président du syndicat des cadres s’oppose aussi frontalement à l’inversion de la hiérarchie des normes. Le script imaginé par le gouvernement, opposant les "syndicats réformistes" aux "syndicats contestataires", est plus que bancal.

dimanche 12 juin 2016

Article 13 de l’avant-projet El Khomri : une très discrète bombe à retardement


Par Jean-Charles Mirande, avocat au barreau de Paris et Hervé Tourniquet, avocat au barreau des Hauts-de-Seine. Cet article, passé jusque-là inaperçu, constitue pourtant une des plus graves régressions juridiques portées par le texte et justifie, à lui seul, le retrait du projet entier.

vendredi 10 juin 2016

Nouvelles manoeuvres du gouvernement



Note aux organisations de la CGT concernant la situation sociale

Le Gouvernement tente une nouvelle manoeuvre contre le mouvement social au moment où va commencer l’EURO de football. Le Président de la République, le Premier Ministre et plusieurs ministres ont multiplié les menaces contre les grévistes, en pointant du doigt certaines professions. Ils menacent aujourd’hui de réquisitionner des grévistes, ouvrant la surenchère à la droite et à l’extrême droite. Cette manoeuvre a pour but de continuer à discréditer les salariés en lutte et la CGT, et est évidemment relayée abondamment par une partie de la presse.

jeudi 9 juin 2016

Dominique Plihon : « Les écarts croissants de salaires dépriment l’activité économique »


ENTRETIEN RÉALISÉ PAR JULIA HAMLAOUI

Avec l’examen de la loi Sapin 2, l’encadrement de la rémunération des grands patrons revient dans le débat. Pour l’économiste d’Attac, Dominique Plihon, les inégalités salariales qui n’ont cessé de se creuser sont le signe d’une nuisible « dévalorisation du travail ».

mercredi 8 juin 2016

Les quatre vérités de Gérard Filoche au Bureau national du PS du 6 juiin



Comment faire pour rassembler la gauche, quand le Premier ministre a déclaré qu’il existait « deux gauches irréconciliables » ? Et on ne peut pas dire que ses actes nuancent ses propos : car en actes, tous les jours, par la brutalité de ses comportements, par sa volonté d’imposer par 49 - 3 une loi minoritaire, Manuel Valls creuse le fossé entre les deux gauches telles qu’il les décrit, les sculpte et les pratique.

mardi 31 mai 2016

Loi Travail en France, Loi Peeters en Belgique : des luttes communes contre la casse du travail



Par Alice Bernard

Face à la fermeté du gouvernement Hollande, la mobilisation pour le retrait de la ‎Loi Travail s'est poursuivie ce jeudi en France (troisième journée cette semaine) avec de nouveaux blocages, manifestations et grèves. Mardi prochain, le 24 mai, les travailleurs belges prennent le relais avec la grande manifestation en front commun à Bruxelles contre notre Loi Peeters.

jeudi 26 mai 2016

Micro-trottoir de la critique : Bernard Friot et la Loi Travail #1

Un pouvoir illégitime

Par Frédéric Lutaud

Il faut prendre toute la mesure de la crise politique de ce quinquennat. On peut dire que la mandature de François Hollande aura fait perdre toutes illusions démocratiques à ceux qui en avaient encore et révélée la vraie nature du pouvoir qui n'est ni une dérive libérale ni une dérive autoritaire, mais bien plutôt la consécration des forces qui nous dirigent.

Le revenu universel en Finlande, un modèle à suivre?




PAR DIMITRI TOUREN 8 Février 2016

Le Premier ministre finlandais, Juhä Sipilä, le défendait dans son programme de campagne : le revenu de base a été plébiscité lors des dernières élections législatives. Dans un pays fortement touché par le chômage, cette mesure a recueilli un large consensus au sein des partis politiques finlandais, des verts au centre – seuls les conservateurs s’y sont opposés. Un revenu de base va donc être testé dans certaines régions du pays particulièrement touchées par le chômage. De plus en plus à la mode, le revenu de base reste toutefois une véritable interrogation.

La paralysie gagne le ciel, coté rail, la mobilisation gagne du terrain !



Tous les syndicats de l'aviation civile appellent à la grève du 3 au 5 juin pour demander l'arrêt des baisses d'effectifs et peser sur la renégociation de leur cadre social et indemnitaire.

La grande grève des mineurs de 1948


Un épisode peut connu de diabolisation de la CGT et de violences répressives des travailleurs par le gouvernement socialiste.

mardi 24 mai 2016

Loi travail : « À Donges, c’est le carrefour des luttes »




PAR CLOTILDE MATHIEU

Devant l’entrée du dépôt pétrolier en grève, les militants syndicaux se relaient jour et nuit et reçoivent le soutien des habitants, tandis que le mouvement s’étend à de nouvelles raffineries dans le pays.

dimanche 22 mai 2016

La mobilisation des routiers fait reculer le gouvernement



PAR MARION D'ALLARD

Le secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies, vient d'annoncer le maintient de la rémunération des heures supplémentaires dans le secteur du transport routier. Une première victoire dans la bataille contre la loi travail, saluée par la CGT qui en appelle à amplifier le mouvement.

samedi 21 mai 2016

Pesticides : le prochain scandale sanitaire

NADÈGE DUBESSAY


Atteint d'une pathologie du sang, Dominique Marchal est le premier agriculteur dont le cancer a été reconnu maladie professionnelle par la Sécu. Sa demande d'indemnisation a été rejetée par la cour d'appel de Metz

Touchés de plein fouet, les agriculteurs atteints de paraplégies, cancers... participent peu à peu à lever le tabou des pesticides en tentant de faire reconnaître leur pathologie en maladie professionnelle. L'association Phyto-Victimes les accompagne sur ce chemin semé d'embûches face à l'agrochimie.