dimanche 9 juin 2013

Le PS renoue avec les mauvaises pratiques et c'est la démocratie qui vacille

Alors qu’émerge le risque qu’un parti d’extrême-droite devienne le 1er parti de France lors des prochaines élections européennes, le Parti Socialiste ne doit pas refuser le débat d’idées pour des questions de pouvoir interne.

Dans le cadre de la convention « Notre Europe », la tentative de rendre les 13 amendements nationaux, les amendements fédéraux voire ceux venant des sections, minoritaires en analysant les votes blancs ou les abstentions comme des votes « contre » serait une manipulation qui n'honorerait pas le parti. Cette attitude serait irresponsable et la motion OPLPV ne pourrait s’associer à pareille mascarade.

Avec de telles pratiques comment réconcilier le citoyen avec le politique ? On ne peut pas changer les modalités de calcul en cours de route et choisir la plus conforme à ses fins. C'est un déni de démocratie, c'est une injustice et nous le dénonçons.

La direction du PS devrait faire attention à ne pas se faire prendre à son propre piège : le texte général  proposé, avec 30% de votes favorables suivant ce mode de calcul serait rejeté…


Nous attendons que la direction du Parti Socialiste se ressaisisse et que la commission de recollement nationale rectifie cette manipulation indigne d'un grand parti démocratique !

La Coordination, Oser Plus Loin, Plus vie

6 commentaires:

  1. Complètement d'accord. On ne va pas recommencer avec les manipulations des votes comme lors du vote :oui ou non pour la constitution européenne en 2005 ou lors des élections pour le congrès de Reims où SR a été voléé de sa victoire,sans parler des manipulations habituelles dans des fédérations comme celles du Nord ou les Bouches du Rhône.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de la Guyane , du Limousin....

      Supprimer
  2. Le texte « Notre Europe » est approuvé par 89,24% des votants à la convention.

    Il serait scandaleux que 27% des votants suffisent à modifier le texte approuvé par 89.24%.

    Soyez suffisamment rationnels pour le reconnaître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce que j'aimerais savoir c'est le nombre de votants, ce que personne ne dit d'ailleurs car les pourcentages deviennent caduques

      Supprimer
  3. Le principe du vote était le suivant :
    - un vote non au texte
    ou
    - un vote oui au texte ET un vote sur tous les amendements nationaux inscrits sur le même bulletin de vote.

    Dans ces conditions, un votant qui a voté "oui" au texte mais qui ne vote pas "contre" tous les amendements nationaux exprime le fait qu'il est favorable aux amendements pour lesquels il a voté "pour" et indifférents à ceux pour lesquels il a choisi de ne pas s'exprimer.

    Dans ces conditions, il est absolument clair que les amendements doivent être validés à la majorité des suffrages exprimés sur chacun d'eux.

    Par ailleurs, de nombreux militants ont votés "oui" au texte car ils avaient la possibilité de voter des amendements selon des règles apparemment claires. Il faut donc relativiser ce 89,24% si les règles du jeu changent...

    Pour les prochaines conventions, il me semble indispensable que le Parti Socialiste organise un vote en deux phases : une phase permettant de déposer des amendements sur un texte de base co-élaboré par les différentes sensibilités du parti, une phase de vote final sur la base d'un texte bloqué correspondant à la prise en compte des amendements votés par les militants au niveau national. La phase d'élaboration des amendements doit être suffisamment longue pour qu'un travail conséquent d'amendement puisse se faire dans l'ensemble des sections du territoire et non plus seulement dans les staffs nationaux des motions qui n'ont eu aucune marge de manœuvre pour consulter leur base dans les délais impartis par l'organisation de cette convention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis entièrement d'accord il aurait été beaucoup plus intelligent de nous proposer d'abord les amendements et ensuite un texte global tenant compte de ceux-ci - j'aimerai que l'on nous représente le texte une fois amendé.

      Supprimer

Vos réactions nous intéressent…